Nos Labels

Labels

La mention slow cosmétique impose aux professionnels de la cosmétique de proposer des produits intelligents, écologiques, raisonnables et éthiques sur le plan humain.
Antheya s’engage à être transparente sur toute une série de points : ses formules doivent être saines et écologiques, ses slogans publicitaires ne doivent pas tromper le consommateur, et sa politique de gestion écologique et humaine doit être responsable.

Nature et Progrès : l‘ensemble de notre gamme est sous mention Nature et Progrès. C’est la mention la plus exigeante dans le monde des labels bios. 100% des ingrédients végétaux doivent être issus de l’agriculture biologique (Ecocert n’en exige que 50% minimum).

Saponification à froid : ce label délivré par l’ADNS (Association des Nouveaux Savonniers) regroupe une grande partie des savonniers à froid.

Sans huile de palme : nous avons choisi de travailler sans huile de palmenon nocive pour la santé, peu chère mais pour la cultiver il y a déforestation massive. Nous ne désirons pas être partie prenante dans les conséquences catastrophiques écologiques et sociales issues de la déforestation qui ne sert que des intérêts financiers.

Fabriqué en France dans notre atelier situé dans les Hauts de France.

Nos produits sont NON testés sur les ANIMAUX.

 

Charte de la Fédération Nature & Progrès

Version avril 2013

 

Nature & Progrès est un mouvement citoyen, libre de tout corporatisme, composé d’adhérents de la société civile et d’adhérents professionnels qui répondent aux exigences de sa mention.

 

Cette charte s’adresse à chacun d’entre eux.

 

Elle est le ciment qui les réunit autour du projet associatif de Nature & Progrès et de ses enjeux. Son acceptation, ou mieux son appropriation, est un acte volontaire. Elle détermine les activités des groupes locaux et de la Fédération, leurs prises de position, leurs règles de fonctionnement.

Chaque adhérent de Nature & Progrès, quelle que soit son activité ou la forme de son engagement, peut s’en approprier les principes et s’efforcer de les mettre en œuvre.

Les titulaires de la mention s’engagent plus particulièrement à son application au mieux de leurs moyens dans leur activité professionnelle, dans une perspective d’amélioration permanente. Cet engagement est évalué dans le cadre du Système Participatif de Garantie.

 

PREAMBULE

Constituée en 1964 afin de faire reconnaître et progresser l’agriculture biologique, Nature et Progrès propose un engagement global qui va bien au-delà d'un simple label et qui s’inscrit dans le modèle agro écologique tel qu’il est également porté par les mouvements sociaux d’Amérique Latine.

La démarche fondatrice de Nature & Progrès est la recherche d’un modèle agricole alternatif à l’agro-industrie, à même de préserver la fertilité naturelle des sols, d’assurer l’autonomie des paysans et une alimentation saine à portée de tous.

Malgré les succès obtenus avec son essor et sa reconnaissance légale, l’agriculture biologique est aujourd’hui cantonnée à un marché de niche par ses acteurs institutionnels et les instances politiques. La définition officielle qui en a été retenue se limite à une dimension technique qui ne questionne ni l’industrialisation de la bio, ni ses répercussions sociales et écologiques.

 

Nature & Progrès appelle donc à une véritable alternative agricole et sociétale et s’engage :

·         pour la recherche, l'expérimentation et la promotion d'une dynamique sociétale participative et horizontale, favorisant l'émergence de consensus.

·         pour une économie à dimension humaine privilégiant la transformation artisanale, la proximité, l’autonomie, l’échange, la mutualisation des pratiques et des savoir-faire.

·         pour une agriculture respectant les équilibres naturels et replaçant les paysans au cœur du système de production, un modèle agricole à même de maintenir un tissu rural vivant et d’assurer la souveraineté alimentaire des territoires.

·         pour des activités humaines respectueuses de notre environnement vivant, économes en ressources et en énergie, un modèle qui ne compromet pas les possibles des générations futures.

Pour atteindre ces objectifs, Nature & Progrès a choisi de fonctionner en Système Participatif de Garantie (SPG) et mène de multiples activités associatives - aussi bien dans le domaine agricole que dans les champs de la transformation (alimentaire, cosmétique, textile,…) et de l’habitat - : élaboration de cahiers des charges et attribution de sa mention, création de groupements d’achat, organisation de foires et salons, rapprochement entre producteurs, transformateurs et consommateurs, interventions pédagogiques, campagnes d’information et de sensibilisation, actions militantes, implication pour un véritable commerce équitable, échanges avec les différents SPG des pays du monde.

 

I – POUR UNE DYNAMIQUE SOCIETALE PARTICIPATIVE

§ Système Participatif de Garantie

Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent dans une démarche collective d’échange, de confiance et de transparence. Les Systèmes Participatifs de Garantie représentent une alternative au système de certification par tiers qui échappe aux producteurs et consommateurs concernés. Cette démarche de garantie collective apporte en outre de profonds changements dans la capacité de chacun à comprendre, accepter et accompagner l'autre.

§ Gouvernance démocratique et horizontale Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent pour la recherche de systèmes de gouvernances relocalisés, horizontaux, favorisant l’auto-organisation des citoyens et une démocratie directe, permettant la participation de tous à travers des moyens de médiation accessibles.

§ Diffusion et partage des savoir-faire Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent : ü au partage des connaissances et des compétences dans le cadre de relations individuelles de confiance, ou de formations collectives relatives à l'agriculture, l'alimentation, l'habitat... ü pour la réhabilitation des métiers, des connaissances et aptitudes favorisant l’autonomie.

§ Transparence Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent en faveur d’une identification claire des produits, de leurs opérateurs, mais aussi des matières premières, de leurs origines, et de leurs conditions de production.

§ Engagement Les adhérents Nature & Progrès s’engagent et participent à la vie associative de la Fédération et de ses groupes locaux, à la gestion de la mention, à la valorisation et au développement des actions de Nature & Progrès, à la diffusion des connaissances.

§ Entraide Nature & Progrès et ses adhérents encouragent la solidarité, l’entraide et le soutien entre adhérents : consommateurs, paysans et transformateurs.

 

II– POUR UNE ECONOMIE DE PARTAGE ET A DIMENSION HUMAINE

§ Echanges équitables Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent en faveur de modèles d’échanges équitables, solidaires et coopératifs au Sud comme au Nord.

·         privilégient des modèles de collaboration horizontaux.

·          s’engagent pour des conditions de travail décentes : horaires, repos, hygiène, santé, sécurité… et appellent à privilégier des partenariats commerciaux respectant ces principes.

·         refusent le recours à la main d’œuvre sous payée ou aux conditions de travail dégradées.

·         soutiennent les formes de rétribution basées sur l’échange, le troc ou les monnaies alternatives. Les prix doivent refléter un juste équilibre entre la rémunération des producteurs, artisans, distributeurs et les moyens des consommateurs.

§ Financement social et éthique

 Nature & Progrès et ses adhérents :

·         soutiennent la recherche d’alternatives à un système d’accumulation capitaliste basé sur l’accaparement et la concentration des richesses et des moyens de production.

·         plaident pour une relocalisation et une meilleure maîtrise des flux financiers.

·         encouragent l’épargne sociale et solidaire.

·         refusent les apports en capitaux liés à la pétrochimie, au nucléaire, aux pesticides et aux organismes génétiquement modifiés.

§ Activités à taille humaine

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         soutiennent un modèle de fermes et ateliers à échelle humaine, favorisant le tissu social en milieu rural comme à la ville ainsi que la multiplication des installations et la création d’activités.

·         remettent en cause la concentration des moyens, la division à outrance du travail et les économies d’échelle dès lors qu’elles entraînent une perte d’autonomie.

§ Circuits-courts

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent en faveur des circuits de vente de proximité et du lien direct aux producteurs, qui limitent les pollutions liées aux transports et favorisent le dialogue entre les acteurs d’une filière.

·         s’engagent pour une meilleure maîtrise des filières, une meilleure connaissance de l’origine et du devenir des intrants.

·         encouragent les démarches d’achats groupés, coopératives et marchés d’artisans et de producteurs et une meilleure solidarité ville-campagne.

§ Autonomie

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent en faveur du principe d’autonomie. Ce principe doit être compris comme une plus grande liberté d’action et la maîtrise pour chacun de ses conditions de vie et non pas dans le sens de l’autarcie ou de l’autosubsistance. Cette autonomie s’exprime dans une dynamique collective de coopération et d’échanges locaux (intrants, semences et plants…) ou à travers le lien au sol (autoproduction ou relation directe avec un producteur).

·         déconseillent les systèmes d’agriculture « intégrée » ; systèmes dans lesquels le paysan est en situation de dépendance d’une filière unique qui lui fournit les intrants, les itinéraires techniques et achète sa production.

§ Maîtrise de la mécanisation

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         encouragent l’autonomie vis-à-vis des processus industriels complexes qui échappent à la maîtrise des citoyens.

·         défendent l’utilisation des machines élémentaires visant à épargner des travaux pénibles ou aliénants, mais limitant aussi les nuisances écologiques, respectant les propriétés biologiques de la matière première ou le lien au vivant, et préservant l’autonomie de l’utilisateur (utilisation basée sur un savoir-faire transmissible, possibilité d’entretien, de réparation…).

·          

III- POUR UNE AGRICULTURE PAYSANNE ET RESPECTANT LES EQUILIBRES NATURELS

§ Préservation des sols

L’entretien et la restauration de la fertilité naturelle des sols est le fondement de l’agriculture biologique.

Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent :

·         contre l’artificialisation des terres, l’usage d’intrants chimiques et l’utilisation des sols comme simples supports sans souci de leur caractère vivant.

·         en faveur des pratiques assurant l’équilibre biologique des sols, luttant contre l’érosion ; pour le maintien et la création de couverts végétaux, de haies, de talus…

§ Diversification

Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent :

·         pour le développement des polycultures et des complémentarités polyculture-élevage (au niveau des fermes ou par des coopérations entre paysans du même territoire) de préférence aux monocultures qui entraînent l’épuisement des sols, le développement des maladies et des ravageurs.

·         pour la diversification de notre alimentation qui contribue elle aussi à la diversité agricole.

§ Saisonnalité

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent pour la saisonnalité tant de la production agricole que de la consommation.

·         rejettent la logique d’importation pour des produits disponibles localement et dont le transport est écologiquement coûteux.

§ Biodiversité La biodiversité implique notamment la gestion et la valorisation du patrimoine génétique.

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent en faveur de la conservation et du développement des races animales et des semences végétales adaptées aux terroirs.

·         refusent les OGM (qu’ils soient obtenus par transgénèse, issus de mutation par irradiation ou stress chimique ou encore par fusion cellulaire).

·         s’engagent en faveur de l’échange des semences et plants entre jardiniers et producteurs, qui contribue au maintien de la biodiversité.

·         refusent le brevetage et la normalisation du vivant.

§ Préservation des écosystèmes sauvages

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         militent pour une meilleure préservation des écosystèmes naturels : forêts primaires ou simple flore spontanée, faune locale... Cette démarche passe notamment par la reconstruction des équilibres animal-culture-forêt, la limitation des impacts environnementaux des activités humaines et une meilleure intégration de celles-ci dans leur milieu.

·         s’opposent au principe d’éradication mais s’engagent pour la pratique et la recherche de techniques de régulation concernant tous les prédateurs et les adventices des cultures.

§ Bien-être animal

Avec l’industrialisation de l’agriculture et le développement de l’élevage intensif, l’animal a été réduit à l’état d’outil productif.

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         défendent une vision de l’animal comme être sensible dont l’équilibre et la santé doivent être pris en compte à travers le respect de ses besoins physiologiques et comportementaux.

·         s’engagent contre toute souffrance inutile des animaux et pour qu’une attention particulière soit portée à leur alimentation, à l’espace disponible pour chacun et à leur confort.

§ Agriculture vivrière

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent pour la préservation et le développement des cultures vivrières qui permettent d’assurer la souveraineté alimentaire des populations et l’autonomie paysanne, tant au Nord qu’au Sud.

·         condamnent les grandes monocultures ainsi que l’accaparement des terres et des denrées alimentaires à des fins spéculatives.

§ Alimentation de qualité

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         militent pour un accès pour tous à une alimentation de qualité, en quantité suffisante et préservant la santé.

·         défendent une alimentation équilibrée, limitant au mieux les pollutions extérieures et exempte d’additifs de synthèse.

 § Soins naturels

Quand des alternatives avérées existent pour la santé humaine, animale, végétale ou des sols, Nature & Progrès et ses adhérents privilégient les méthodes de soins naturelles allant dans le sens des équilibres biologiques et n’occasionnant pas de rejets contaminant l’eau et les écosystèmes sauvages : usage des plantes médicinales, préparations naturelles, homéopathie.

 

IV- POUR DES ACTIVITES HUMAINES RESPECTUEUSES DE L’ENVIRONNEMENT

§ Gestion de l’eau

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         considèrent l’eau comme un bien commun.

·         s’engagent pour une consommation efficiente de cette ressource à travers des démarches comme la récupération d’eau de pluie, la limitation des usages, l’adaptation des cultures au climat local, les cultures associées, sous couvert, le paillage… pour limiter les besoins en irrigation.

·         militent pour un accès de tous à une eau potable de qualité.

§ Eco-construction

Nature & Progrès et ses adhérents s’engagent pour la promotion des pratiques écologiques de construction et de rénovation de bâtiments à partir de matériaux entraînant le moins de nuisances (tant à la production qu’à l’usage ou à la démolition), privilégiant les fabrications régionales, le recyclage des matériaux et les économies d’énergie.

§ Energies renouvelables

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         défendent une politique énergétique alternative basée sur le recours aux énergies renouvelables, dans le cadre d’une production décentralisée, ou encore sur les énergies naturelles et/ou gratuites (photosynthèse, traction animale, etc.). L’utilisation de la biomasse à des fins énergétiques ne doit pas priver les sols de la matière organique indispensable à leur fertilité ou soustraire des terres au potentiel de production alimentaire.

·         s’engagent pour une limitation de la consommation d’énergie, en particulier d’origine nucléaire et pétrolière (bâtiments, fonctionnement, distribution, intrants etc.) et refusent l’utilisation des agro carburants industriels.

§ Maîtrise des déchets et rejets

Nature & Progrès et ses adhérents :

·         militent pour une politique de maîtrise des déchets en amont et au-delà de la législation en vigueur, donnant priorité aux matériaux recyclables ou biodégradables et valorisant leur réemploi lorsque cela est pertinent.

·         préconisent l’entretien du matériel et des outils de façon à limiter les rejets nocifs.

§ Réduction des emballages Nature & Progrès et ses adhérents :

·         s’engagent pour une réduction des emballages et en faveur de conditionnements minimalistes utilisant des matériaux sains et recyclables.

·         appellent à refuser les produits sur-emballés et à utiliser pour les achats des paniers, sacs en tissu ou autre contenants réutilisables en alternative aux sacs plastiques.

·         privilégient, chaque fois que cela est possible, le commerce en vrac.

§ Amélioration des transports

Nature & Progrès et ses adhérents appellent à réduire les transports basés sur les énergies non renouvelables (notamment fossiles) et les agro-carburants en favorisant les matières premières et les ventes locales, en mutualisant les déplacements (transports en commun, partage de véhicule) ou encore en utilisant des véhicules économes de dimension adaptée.

 

CONCLUSION

Parce que des femmes et des hommes, quel que soit leur pays ou leur culture, sont confrontés à la perte d’autonomie et de libre-arbitre, à la disparition de leurs savoir-faire et des ressources issues du vivant, les principes agro écologiques portés par Nature & Progrès sont des enjeux à échelle mondiale.

Si les objectifs visés sont ambitieux dans leur globalisation, leur mise en œuvre, à travers les pratiques des adhérents de Nature & Progrès, se réalise chaque jour davantage.

 

Parce qu’un autre monde est possible et nécessaire, Parce qu’à chaque instant nous le créons.

 

 

Label SAF

Notre Association Des Nouveaux Savonniers a été créée pour apporter un nouveau souffle à la profession et aux nouveaux pionniers qui cherche à donner un sens à leur passion.

L’Association Des Nouveaux Savonniers (ADNS) renforce les liens entre les savonniers professionnels et les passionnés de tous horizons qui pratiquent la méthode de saponification à froid (SAF) et une cosmétique raisonnée.

1 – L’ADNS intervient pour améliorer la formation, dans le but de crédibiliser la SAF et d’assurer la sécurité de nos clients. Cette formation devra être assurée à un coût abordable pour le maximum de porteurs de projets.

2 – L’ADNS facilite l’installation de nouveaux savonniers, milite pour simplifier la gestion administrative de nos entreprises et s’interdit de demander à l’administration  d’exercer de nouveaux contrôles sur nos pratiques autres que ceux déjà établis depuis des années. L’inflation normative nécessitant une intervention sans cesse accrue d’experts aux coûts récurrents.

3 – L’ADNS initie une étude approfondie sur la saponification (histoire, actualités et aspects techniques) pour en faire la base d’une documentation professionnelle disponible à tous ses adhérents. Cette documentation de qualité, nécessaire à la promotion de notre métier, utile pour répondre à des demandes spécifiques des différentes administrations est très  importante pour des actions de lobbying dans le cadre des futures réglementations.

4 – L’ADNS évite l’élaboration restrictive et coercitive de tous documents censés normer notre profession. L’objectif étant d’arriver dans le futur à la création d’un cahier des charges technique, non accessible au public et qui sera élaboré d’une manière constructive par des adhérents se connaissant bien et essayant d’inclure toute la diversité de l’association.

5 – L’ADNS défend notre statut d’entreprise à taille humaine. Il n’y a qu’une manière de faire du savon, c’est la saponification. Mais nous devons communiquer dans un monde agressif et mensonger. Demain, nous pourrions avoir en face de nous des industriels utilisant la SAF.
L’important n’est pas de lutter charte contre charte, mais de mettre l’accent sur l’entrepreneur qui met en œuvre son savon, son savoir-faire, sa créativité et sa fierté. La vraie différence est dans nos valeurs.

6 – L’ADNS diffuse et assure la promotion de ces valeurs de « consommateurs » dans l’environnement où nous nous reconnaissons : la Nouvelle Savonnerie rejoint le Développement Durable, le Commerce Equitable, la Slow Food, la Slow Cosmétique, le Développement Local et la Cosmétique Raisonnable au sens large.

7 – L’ADNS communique autour de son logo fédérateur et de sa documentation de base accessible à tous les adhérents, disponible « prête à imprimer » sur le système collaboratif. Plus qu’une charte, nos clients se retrouveront dans notre logo et lui ne pourra pas être repris par des industriels cherchant à se  dissimuler derrière un emballage. Un logo protégé qui ne pourra être repris sans autorisation préalable.

8 – L’ADNS met en place un système collaboratif de gestion de l’association permettant la tenue de sondages réguliers, d’assemblées électroniques avec la participation de tous les adhérents sans frais inutiles. ADNS réduit ainsi les coûts de la gestion du bureau et du conseil d’administration.

9 – L’ADNS ouvre  largement l’association vers les passionnés, les porteurs de projets, les blogueurs qui se retrouveront dans l’espace  « LES RENCONTRES« .  L’adhésion à cet espace internet du site sera gratuite et autorisera la participation à toutes les consultations qui nécessitent un avis d’ensemble dépassant le cadre des seuls professionnels.  L’ADNS y propose de rencontrer les professionnels en région, apporte conseils et informations à ceux qui en font la demande, soutiens toute initiative de lancement en tant que pro.

10 – L’ADNS informe ses adhérents sur l’évolution de la législation. Sur un plan pratique tient à jour une liste de personnes habilitées à assurer la gestion réglementaire du savonnier, surtout pour les nouveaux savonniers.

11 – L’ADNS pose des actions concrètes pour promouvoir  les savonniers et le savon par saponification à froid  auprès du public.